titre - 949 octets titre - 1 024 octets
titre - 4 177 octets titre - 5 594 octets titre - 3 838 octets titre - 718 octets
titre - 4 663 octets titre - 5 647 octets titre - 3 304 octets titre - 617 octets
titre - 1 116 octets titre - 1 165 octets
accueil
casimir de A à Z
l'ile aux enfants
le musée de casimir
casimirland
casimirmania
atelier
casimirus
concours
fonds d'ecran
icones
Quiz
Scribouilles
ile aux liens
livre d'or
idees shopping
le facteur
mailing listes
Gratuit - la Gazette de Casimir

recherchez

Google
Web Casimirland.com

Soutenez Casimirland.com
Pourquoi ne pas faire un don !
Aidez Casimirland.com grâce à vos emplettes dans notre rubrique Idées Shopping.

Scribouilles

Le Monde Imaginaire de Cynthia.
M.I. - Chapitre 2

Dans mon monde imaginaire (que je surnomme MI) c’était les préparatifs de mon anniversaire j’étais avec mon frère Casimir dans le jardin de mon palais.

Cynthia- (je parle aux droïdes) Non pas par là les lampions de l’autre côté ! Vaut mieux éclairer la piste de danse que les buissons !
Casimir- Dis donc tite sœur ça avance vite.
Cynthia- Tu parles ! La scène n’est pas encore montée le traiteur n’a plus de sauterelles grillées ni de morue aux fraises, je ne sais plus où j’ai mis ma robe de soirée et je n’ai pas de nouvelles de mes trois pièces montées que j’ai commandées à Willy (WONKA) pour demain soir.
Soudain arrive Curt (Curtis NEWTON alias capitaine Flam il est mon petit ami mais il est aussi le roi du MI comme moi je suis reine)
Curtis-(il me crie de loin il était près de l’entrée) Cynthia ça y est j’ai fini la pyramide avec les coupes à champagne (880 verres) !
Cynthia-(à Curt) D’accord ! (À Casimir) Au moins voilà un truc qui avance.
Casimir- Au fait soeurette je voulais te dire…
C’est à ce moment-là que tous les enfants de l’île aux enfants sont arrivés en courant, on entendait vaguement les voix de Julie et François.
Julie- Calmez-vous les enfants !
François- Ne cassez rien !
C’est à ce moment précis que la pyramide de verres s’est écroulée abattue par une vingtaine d’enfants.
François- éloignez-vous les enfants !!
Un gamin- pourquoi ?
François- parce que quelqu’un pourrait se faire mal.
Cynthia- (je me parle à moi-même, je ferme les yeux) reste calme, zen. Grrr ce n’est pas si grave.
Casimir- ça va ?
Cynthia- Oui ça pourrait pas aller mieux.
Casimir- Euh… Ben tant mieux parce que les enfants ont demandé pour venir et tu me connais j’ai dit oui.
Un peu plus tard une fois le verre ramassé je suis au téléphone j’essaye de parler à Willy.
Cynthia- Mais je m’en fous qu’il est à la patinoire faites-le revenir ! J’aimerais savoir où en sont mes gâteaux !
BABADABROUM !!!!!!
Cynthia- 2 minutes s’il vous plaît.
Je me dirige vers la cuisine car c’est de là que venait le bruit. En entrant dans la cuisine je vois alors mon cousin Hippolyte assis par terre apparemment il est tombé et s’est pris quelques casseroles sur la tête.
Hippolyte- Aie ! Ça fait mal !
Cynthia-(je l’aide à se relever) Hippo. T’as voulu faire quoi ?
Hippolyte- (il se frotte le crâne) Ben j’ai voulu attraper un saladier pour te faire un bon gloubi-boulga parce que t’as l’air sur les nerfs avec tout ces préparatifs.
Cynthia- ça partait d’une bonne intention. Ça va là je peux te laisser ?
Hippolyte- Oui, oui cousine ça va.
Je retourne dans le couloir et je reprends le téléphone.
Cynthia- Oui vous êtes toujours là ?
Willy- Cynthia ? Oui je viens de rentrer.
Cynthia- Ah quand même. Y en sont où mes gâteaux ?
Willy- Tu vas pas me croire mais à la patinoire je me suis cassé la figure et là j’ai le téléphone dans une main et la boîte de pansements de l’autre. Et du coup je ne sais pas du tout si tes pièces montées sont prêtes.
Cynthia- Ben tiens… Quand vas-tu enfin prendre un kit oreillette pour ton porta…
BOUM !!!!!
Willy- C’était quoi ?
Cynthia- Je ne sais pas rappelle-moi plus tard s’il te plaît.
Willy- D’accord.
Je raccroche et je monte à l’étage j’arrive dans le petit salon. C’est alors que je trouve le buffet écroulé et encadré dans les restes du buffet: Casimir, Curtis, Julie et Léonard (qui était sûrement arrivé pendant que j’étais au téléphone). C’est alors qu'après les avoir dégagés des restes du buffet j’ai eu droit à une explication.
Casimir- Tu vois sœurette ton cadeau a atterri je ne sais comment tout en haut du buffet on ne savait pas comment l’attraper.
Léonard- C’est là que j’ai eu une idée géniale.
Cynthia- (je le regarde désabusée) Ouais ton idée avait l’air si géniale que le buffet s’est écroulé.
Léonard- (un peu gêné regarde le triste état du meuble) Oui enfin mon idée n’était peut-être pas si géniale que ça.
Julie- Sans blague !
Léonard- Euh oui enfin bon. Je disais que j’avais eu une mauvaise idée. En fait j’ai voulu attraper ton cadeau en mettant une table, une chaise sur la table, un banc sur la chaise et même un bottin sur le banc et moi sur le bottin.
Julie- Oui enfin moi j’aurais dis que tu passais plus de temps à descendre qu’à monter. Y’a même des fois où tu es tombé avant même de monter sur la table.
Casimir- Ouais, et c’est là que Léonard a commencé son numéro de voltige. Il a d’abord fait rétablissement sur le dossier de la chaise dans un barreau, extension de la jambe droite et recroquevillement du mollet autour d’une rallonge. Et ensuite le best, il nous a fait une glissade sur les rotules avec tournoiement dans l’air et réception au tapis avec mâchoire dans radiateur. Et là c’était que le début.
Julie- Et je signale que ça fait 2 heures qu’on est là. Alors t’imagines Cynthia y’a 5 minutes quand on à vu la chaise sur la table, le banc sur la chaise et Léonard sur le banc y’a eu un grand moment de silence.
Casimir- Et là Léonard à dit « et maintenant vous allez me passer le bottin ». « De quelle année ? » qu’elle lui a demandé Julie. Et il a dit « passe-moi celui de 2005 parce que celui de 2004 il manque trois pages ça ferait trop juste ». Et alors Léonard est monté sur le bottin et il a dit « ça y est ! ».
Léonard- Et c’est là que j’ai réalisé que chez toi c’est pas haut de plafond.
Cynthia- Je vois et tu t’es rattrapé au buffet.
Léonard- euh bien oui.
Julie- Et le pire c’est qu’on n'a rien vu du tout quand le buffet nous est tombé dessus c’était trop tard pour fuir.
Cynthia- Et c’est là que je suis arrivée et que j’ai vu Léonard emberlificoté dans mon matos de couture, toi avec la tête dans le tiroir à couverts, Casi avec la soupière sur la tête et Curtis assommé par la timbale en zinc de ma première communion.
Curtis- Ouais ben moi j’ai toujours rien compris quand je suis rentré dans la pièce le buffet s’est écroulé sur moi j’ai pas eu le temps de dire « ouf »
Tout le monde- Oh Curtis !

FIN

(c) octobre 2005. Texte de Cynthia.


Si vous avez envie de réagir à cet essai, rendez-vous sur le forum de casimirland.


vers le haut

FORUM
Casimir vous attend pour échanger, bavarder... Venez vous exprimer !



IDEES SHOPPING




AGENDA
Casimir vous dévoile son agenda sur son site pour que vous soyez tous au courant. :))



Casimir de A à Z | Ile aux enfants | Le musée de Casimir | Casirmirland | Casimirmania | Idées Shopping
Accueil | Le Facteur | Le Forum | Mailing Listes | | Ecrivez-nous



© Site de Casimir, 1998 - 2014

Hit-Parade