titre - 949 octets titre - 1 024 octets
titre - 4 177 octets titre - 5 594 octets titre - 3 838 octets titre - 718 octets
titre - 4 663 octets titre - 5 647 octets titre - 3 304 octets titre - 617 octets
titre - 1 116 octets titre - 1 165 octets
accueil
casimir de A à Z
l'ile aux enfants
le musée de casimir
casimirland
casimirmania
atelier
casimirus
concours
fonds d'ecran
icones
Quiz
Scribouilles
ile aux liens
livre d'or
idees shopping
le facteur
mailing listes
Gratuit - la Gazette de Casimir

recherchez

Google
Web Casimirland.com

Soutenez Casimirland.com
Pourquoi ne pas faire un don !
Aidez Casimirland.com grâce à vos emplettes dans notre rubrique Idées Shopping.

Scribouilles

Le tribunal des Casimirus.
Dossier n°1 : L'affaire Lulublabla

Ce jour est un grand soir : c’est l’ouverture officielle du tribunal des casimirus, présidé par l’honorable juge Picard (« honorable » étant une formule tout faite, ledit magistrat risque en effet d’être mis prochainement en examen pour une affaire bien suspecte de disparition du 10 000ème post). Dans cet austère prêtoire, où se dresse un immense portrait du roi Casimirus 1er, ancêtre de Casimir, les très sérieux représentants de la loi et du droit s’apprêtent à juger le cas du jour. Le rôle du procureur a été assigné à LMGB, seul casimirus assez méchant pour remplir cette fonction. Afin de réduire autant que possible les risques d’acquittement, le chapelier fou a été nommé avocat de la défense et Alice, experte psychologue. Le premier cas que ce tribunal devra juger est l’affaire Lulublabla. Cette casimirette qui, jusqu’alors, vivait paisiblement, s’est rendue coupable d’avoir dérobé et mangé à elle toute seule un pot de Nutella offert à la communauté casimirienne par le notable Guiwan. La pièce à conviction se trouve quelque part ici :

Le juge Picard fait son entrée dans le tribunal. Les bâtonnières Julie et Chouquette, dans leur tenue réglementaire de pom-pom girls, signalent son arrivée à l’assistance.

Julie et Chouquette :
C’est le plus grand, c’est le plus beau, il se brosse bien les dents et il marche sur l’eau, le juge Picard vient d’arriver, you-piiiiiii…

Juge Picard
très digne Le ministère public casimirien contre Lulublabla !

Julie à Chouquette Dix contre un sur le ministère !

Chouquette Tenu !

Juge Picard Faites entrer la prévenue !

Entrée de Lulublabla

Lulublabla Super, je passe au tribunal, comme à la télé ! Elle est où, la caméra ?

Juge Picard Veuillez décliner vos noms, prénoms et qualités.

Lulublabla Je m’appelle Lulublabla. Hem… Excusez-moi, Monsieur le juge, c’est la première fois que je viens devant un tribunal, je suis émue.

Juge Picard Très bien ! Greffier Casimirus25, veuillez noter. Nom de la prévenue : Blabla. Prénom : Lulu. Profession : zémue.

Greffier Casimirus25 Avec un Z comme Zabar, Monsieur le président ?

Juge Picard Mademoiselle Lulublabla, vous êtes accusée d’avoir dérobé un pot de Nutella destiné à la collectivité, de vous être enfuie en courant et d’avoir tout mangé sans daigner partager avec personne. Plaidez-vous coupable ou non coupable ?

Lulublabla Euh… Je sais pas… Si je plaide coupable, je pourrai en avoir encore ?

Juge Picard Vous reconnaissez donc les faits ! Vous avez bien mangé ce Nutella.

Lulublabla Oui, Monsieur le président, j’ai tout mangé et c’était vachement bon ! Y avait des petits gâteaux, aussi ! Elle est où, la caméra ?

Juge PicardMon cher procureur, la Cour écoute votre réquisitoire !

Procureur LMGB Monsieur le président, mon réquisitoire sera bref ! Je demande l’application de la loi pénale : trois jours de privation de dessert.

Juge Picard Mon cher procureur, j’ai le plus grand respect pour votre connaissance des peines judiciaires, mais vous m’effrayez, n’êtes-vous pas trop radical ? Songez que pour un meurtre avec préméditation, la loi des casimirus préconise quatre jours de privation de dessert. Nous n’en sommes pas là…

Procureur LMGB Nous y sommes presque, Monsieur le président ! En s’attaquant à ce Nutella, la prévenue a écorné un symbole : le non-respect du chocolat, emblème inébranlable de la confiserie saine et joyeuse, s’apparente au crime de lèse-majesté, à la profanation des reliques et au graffiti sur les murs des studios de Joinville. Si on laisse faire cette génération sans repères, elle se livrera bientôt aux plus basses agressions iconoclastes. Pensez qu’un jour, peut-être… (larmes dans la voix) un jour, peut-être, ils jetteront des œufs pourris sur la statue de Groquik. Monsieur le président, je connais votre bon sens, vous ne pouvez pas laisser ces voyous persister sur le chemin du nihilisme, il faut faire un exemple exemplaire et exemplatif !

Juge PicardMon cher procureur, votre discours est bouleversant, et je sens déjà que la condamn… la prévenue en est toute retournée. Le juge Picard s’adresse à Lulublabla. N’est-ce pas, mon enfant ? Vous n’avez pas un mauvais fond, et vous n’avez sans doute pas réalisé au moment même toute l’horreur de votre geste. Mais à présent, je suis bien convaincu qu’un légitime remords vous ronge la conscience. Tout ce Nutella, vous regrettez de l’avoir mangé, j’en suis sûr…

Lulublabla Ben oui, un peu, parce que manger du Nutella aussi vite, ça barbouille !

Juge Picard Bien… Vous notez, greffier ?

Greffier Casimirus25 Oui, Monsieur le président ! Barbouille, comme le fils de Barbapapa ?!

Juge Picard Maître LCF, bien qu’elle n’en ait évidemment rien à cirer, la Cour condescend à écouter votre plaidoirie.

Maître LCF Monsieur le Président, Monsieur le procureur voudrait nous faire croire que ma cliente est une voleuse sans foi ni loi. Eh bien, j’entends démontrer qu’elle a été victime de circonstances !

Juge Picard Si ce Sire Constance (un aristocrate au sexe douteux ?) a trempé dans cette sombre histoire de Nutella, je préfère classer l’affaire. Je ne veux pas d’ennuis avec la noblesse, c’est mauvais pour ma promotion.

Maître LCF Monsieur le président, mettez-vous un instant à la place de ma cliente ! On lui présente un pot de Nutella, bien rond, avec, à l’intérieur, une substance pâteuse bien dorée, aguichante comme pourrait l’être, pour nous, une jeune fille bronzée dans le plus simple appareil… avec des courbes… Hmmmm… Arf… des rondeurs… des… Oui… OUI !!!!! AH OUI OUI OUIIIIII… MAIS QU’ELLE EST BELLE !!!!!!

Juge Picard Je vous en prie, Maître LCF, calmez-vous !!!

Maître LCF Veuillez m’excuser, Monsieur le président, je me demandais où était passé mon Play-Boy de ce mois-ci, et je viens de le retrouver entre deux pages du dossier. Bon, que disais-je ? Oui… Ma cliente n’a fait qu’obéir à un instinct de conservation tout à fait naturel. Elle a ressenti le besoin irrépressible de consommer ce pot de Nutella à elle toute seule, et tous ici, nous en aurions fait autant ! Je demande donc à ce qu’une plainte soit déposée contre le sieur Guiwan, qui a incité ma cliente au crime, et j’insiste pour que cet individu soit convoqué au tribunal comme accusé !

Voix de Guiwan venant de l’auditoire Hé, mais ça va pas ?! Je suis juste venu à l’audience pour rigoler un peu, moi ! Vous allez pas m’obliger à venir bosser pendant mes vacances, tout de même !

Procureur LMGB à Maître LCF Mon cher confrère, vous êtes candide ! Vous espérez vraiment nous faire croire que votre cliente a obéi à une force naturelle ?

Maître LCF Mais certainement, mon cher procureur ! Nous voyons un pot de Nutella, nous nous en emparons instinctivement et nous nous sauvons, c’est aussi simple que cela !

Lulublabla se retourne brusquement vers Maître LCF Comment ça, « nous » ? Hé, vous n’étiez même pas là, j’ai tout mangé toute seule sans l’aide de personne, c’est le juge qui l’a dit ! Et il sait ce qu’il dit, le juge, il a fait des études !

Maître LCF Mais non, c’est une clause de style, j’ai vu ça à la télé dans Cas de divorce, les avocats disent souvent « nous » en parlant de leur client !

Juge Picard Oui, comme Jules César !

Maître LCF Distinguo, Monsieur le président ! Jules César parlait de lui à la troisième personne.

Lulublabla Ouais, ben, j’espère bien qu’il va pas lui parler aussi du Nutella, à cette troisième personne ! Parce que je veux bien le partager avec Maître LCF pour payer ses honoraires si on gagne le procès, mais le diviser en trois, NIET !

Juge Picard Alice, vous qui êtes notre experte psychologue, pourriez-vous donner à la Cour votre sentiment sur cette affaire ?

Alice Pour moi, c’est très clair, Monsieur le président ! Nous nous trouvons devant un cas gravissime de démence schizo-paranoïaque avec perversion polymorphe et psychopathie galopante. Pour ce genre de malade, il n’y a qu’une solution, la camisole de force !

Juge Picard Vous pensez réellement qu’on devrait interner Mademoiselle Lulublabla ?

Alice Lulublabla ? Ah mais non, je parlais de mon oncle, là !

Juge Picard Voyons, mon enfant, concentrez-vous sur la prévenue ! Votre oncle, on sait depuis longtemps qu’il est dingue, c’est bien pour ça qu’on lui a proposé cette charge d’avocat de la défense ! Toute personne sensée aurait refusé.

Alice Si vous le permettez, Monsieur le Président, je vais me livrer à un petit test sur la prévenue.

Juge Picard La Cour vous y autorise !

Alice s’approche de Lulublabla et lui montre des photos.

Alice Ne vous troublez pas, Mademoiselle ! Dites-moi, sans réfléchir, à quoi cette photo vous fait penser ?

Lulublabla Elle me fait penser à un pot de Nutella.

Alice D’accord… Et celle-ci, qu’évoque-t-elle pour vous ?

Lulublabla Un pot de Nutella !

Alice Et cette autre ?

Lulublabla Un pot de Nutella !

Alice Je vous remercie… Alice se tourne vers le juge Picard. Monsieur le président, il s’agit bien d’un cas de monomanie nutellophile extrêmement sérieux !

Juge Picard Cela me semble clair, ma chère Alice, mais… la Cour n’a pas eu connaissance de ces photos. Que représentent-elles, exactement ?

Alice regarde les photos Euh… Des pots de Nutella !

Maître LCF Alice, je t’avais pourtant dit de renverser un encrier sur une feuille et de demander ensuite à Lulublabla ce qu’elle y voit. C’est beaucoup plus révélateur, comme test !

Alice Si t’as du Nutella sur ta feuille quand tu renverses l’encrier, j’aime autant ne pas savoir ce que tu mets sur tes tartines !

Juge Picard La Cour va rendre son verdict. Accusée, levez-vous… Lulublabla, vous êtes condamnée à nettoyer les traces de chocolat que vous avez laissées sur les boiseries de la salle d’audience et à écrire vingt fois : Je dois partager mon Nutella avec mes petits camarades, sauf avec Maître LCF qui est déjà trop gros. Avez-vous quelque chose à ajouter ?

Lulublabla J’voudrais du sirop Teisseire menthe et des bonbons à la violette.

Juge Picard On ne peut pas refuser la volonté d’une condamnée qui a reçu une peine aussi dure. Affaire suivante !

FIN

(c) août 2005. Texte du Chapelier fou.


Si vous avez envie de réagir à cet essai, rendez-vous sur le forum de casimirland.


vers le haut

FORUM
Casimir vous attend pour échanger, bavarder... Venez vous exprimer !



IDEES SHOPPING




AGENDA
Casimir vous dévoile son agenda sur son site pour que vous soyez tous au courant. :))



Casimir de A à Z | Ile aux enfants | Le musée de Casimir | Casirmirland | Casimirmania | Idées Shopping
Accueil | Le Facteur | Le Forum | Mailing Listes | | Ecrivez-nous



© Site de Casimir, 1998 - 2014

Hit-Parade