titre - 949 octets titre - 1 024 octets
titre - 4 177 octets titre - 5 594 octets titre - 3 838 octets titre - 718 octets
titre - 4 663 octets titre - 5 647 octets titre - 3 304 octets titre - 617 octets
titre - 1 116 octets titre - 1 165 octets
accueil
casimir de A à Z
l'ile aux enfants
le musée de casimir
casimirland
évênements
dans les livres
casimir en balade
inedit !
à la télé !
sur le net
dans la presse
en spectacles
dans les livres
casimirmania
shopping
le facteur
mailing listes
Gratuit - la Gazette de Casimir

recherchez

Google
Web Casimirland.com

Soutenez Casimirland.com
Pourquoi ne pas faire un don !
Aidez Casimirland.com grâce à vos emplettes dans notre rubrique Idées Shopping.

produits dérivésCe livre “De nounours à casimir : du petit écran au coffre à jouet" et cette exposition présentent toutes les émissions enfantines de la télévision francaise créées pour la RTF et l’ORTF depuis la première émission en 1949 jusqu’à l’éclatement de l’ORTF en janvier 1975.
Vous y retrouverez, entre autres : Poly, Bonne nuit les petits, Le manège enchanté, Les aventures de Saturnin, Kiri le clown, Les shadocks, Les aventures de babar, Pepin la bulle, Colargol, Chapi-chapo, ...et biensur L’Ile aux enfants et notre ami Casimir!
Idée Shopping

Interview d'Agnès Moreau
Quel a été le premier objet de votre collection ?
Avant que je n'entame mon projet, je possédais depuis toute petite une boîte de bonbons Brochet à l'effigie de Nounours. Le premier objet déclencheur de l'idée de thèse est un jouet Bonne nuit les petits représentant Nounours et le marchand de sable sur leur nuage (fabriqué par CLD) repéré dans la vitrine d'une vieille librairie.

tobaLe départ de votre projet est une thèse d’archéologie moderne, comment a été accepté ce sujet sur les produits dérivés des premières séries enfantines ?
Le sujet a été accepté très facilement. Mon maître de thèse, Philippe Bruneau, professeur en archéologie moderne était ouvert à toute proposition originale, lui-même ayant traité des sujets "hors normes" s'intéressant aux objets quotidiens contemporains. Il émettait toutefois une réserve quand au potentiel réel du sujet. Il craignait qu'il n'y ai pas assez de matière à traiter pour un travail aussi pointu qu'une thèse.

Est-ce encore facile aujourd'hui de trouver ce type d’objets ?
A partir du moment où j'ai lancé mon projet, j'ai assez rapidement étendu ma collection. Les objets récupérés provenaient surtout de foires à la brocante. Les gens ne portaient aucun intérêt à ces jouets et ma collection s'est agrandie sans forcément que je dépense des fortunes. A cette époque, il n'y avait pas comme maintenant des marchands de jouets, des antiquaires spécialisés dans les séries télévisées. Aujourd'hui, je pense qu'il est plus facile de trouver ce type d'objets car la demande s'est accrue, par contre les prix ont augmenté aussi.

L'ampleur actuelle des produits dérivés était-elle prévisible a l’époque des premières éditions ?
Parmi tous les fabricants de la première génération, certains y ont cru dès le début. Delacoste a misé rapidement sur Nounours, le Manège enchanté, en fabriquant énormément de figurines et d'objets en vinyl. L'entreprise Clodrey a fabriqué, entre autres, des poupées Nicolas et Pimprenelle et celles du Manège enchanté qui se sont arrachées dans tous les magasins. J.I.M. a fabriqué beaucoup de figurines. Puis, des petits artisans ont suivi les grands. Il y a eu durant cette période une production énorme d'objets de tous types.
Tout a été imaginé à l'époque. Tous les objets qui sont édités aujourd'hui sur les émissions actuelles ne sont que des "remake" des premiers produits dérivés. Il n'y a pas eu de nouvelles inventions dans ce domaine.

Possédez vous des pièces uniques?
Les pièces uniques de la collection sont essentiellement des marionnettes et des costumes originaux légués ou prêtés par leurs créateurs. Les premières pièces m'ont été confiées par des marionnettistes sans enfants qui voulaient que leurs créations continuent à vivre au sein de l'exposition par mon intermédiaire. La première marionnette qui m'a été confiée est celle de Titus le Lion. Depuis, beaucoup de pièces me sont prêtées pour l'expo et sont récupérées après par leurs propriétaires. La maison de Toutou, Minizup et Matuvu, Casimir sont des "habitués" et retournent après chaque expo chez leurs créateurs. Cette fois-ci, j'ai obtenu pour la première fois le prêt des marionnettes de Pepin la bulle et Chapi-chapo, leurs créateurs étant encore très attachés à eux. Il y a eu également pour l'Ile aux enfants, le prêt du costume original de Mr Du Snob et la marionnette de Phylivert le Globur.

Quelle est votre série préférée ?
J'ai plusieurs réponses à cette question. Lorsque j'étais petite, j'adorais Nounours. Aujourd'hui, ma préférence va a L'Ile aux enfants, ceci est du aussi aux liens d'amitiés qui se sont créés avec Yves Brunier. J'ai aussi une tendresse particulière pour le personnage de télé Babar. L'émission de très bonne qualité a été diffusée sur une période très courte (en 1969) et n'a pas eu le temps de marquer les mémoires.

Quelle est votre objet préféré ?
Dans l'exposition, il y a quatre casimir tricotés par des mamans à partir du patron proposé par le catalogue Phildar. Les résultats sont surprenants, exceptionnels !...

LéonardA propos de l'ile aux enfants, y avait-il beaucoup de produits dérivés dès le début de la série ? quelle a été la période la plus productive en objets pour cette émission ?
Casimir est arrivé bien après Nounours et Pollux qui ont été à l'origine des deux plus grandes collections d'objets de tous types. L'Ile aux enfants, de par sa longue période de diffusion, a relancé la fabrication importante de produits dérivés. Les pièces les plus connues ont d'ailleurs été fabriquées par les mêmes entreprises qui avaient misé sur Nounours et Pollux : les masques César, les vinyls Delacoste, la vaisselle incassable en mélamine Voluform. De nouvelles entreprises ont aussi suivi le mouvement comme Minouche qui a fabriqué des peluches en peau de casimir, les puzzles Capiépa, les cartes Grimaud. Mais proportionnellement, il y a eu beaucoup moins d'objets édités que pour Nounours ou Pollux.

Avez-vous d’autres projets de livres ?
Je n'ai pas d'autres projets de livre sur des séries enfantines. Il y a eu d'autres séries intéressantes après l'Ile aux enfants qui n'ont pu être traitées dans mon livre mais elles sont trop peu nombreuses. Aujourd'hui les nouvelles productions sont inintéressantes pour moi. Pourtant beaucoup de créateurs (dont certains qui ont fait largement leurs preuves dans toutes ces émissions passées) ont de très bonnes idées mais on ne leur donne plus les mêmes chances et les mêmes libertés qu'avant. Aujourd'hui, ce sont toujours les mêmes circuits fermés qui produisent les mêmes émissions sans grand intérêt.

entretien avec Agnès Moreau à Montbéliard, le 10 décembre 1999, rédigé par michèle.

vers le haut

FORUM
Casimir vous attend pour échanger, bavarder... Venez vous exprimer !



IDEES SHOPPING




AGENDA
Casimir vous dévoile son agenda sur son site pour que vous soyez tous au courant. :))



Casimir de A à Z | Ile aux enfants | Le musée de Casimir | Casirmirland | Casimirmania | Idées Shopping
Accueil | Le Facteur | Le Forum | Mailing Listes | | Ecrivez-nous



© Site de Casimir, 1998 - 2014

Hit-Parade